Menu Fermer

Accueil de jour pour les personnes en précarité

L’hiver est une saison rude pour les sans-abris. Si, la nuit, ils peuvent dormir dans l’une des structures proposées par la ville, pour certains les journées d’hiver dans le froid sont bien
longues, et dangereuses.
Plusieurs endroits sont proposés pour que ces personnes puissent passer quelques heures au chaud, avec un thé ou un café, voire une collation. Quand ces endroits ne sont pas accessibles,
les personnes sont en errance, s’arrêtant parfois un moment dans un centre commercial, une bibliothèque ou un bistrot.
Mais… avec la crise sanitaire, il est devenu plus difficile de rester dans certains endroits (normes de distance), quand d’autres, comme les bistrots, sont fermés. Aussi il apparaît important d’adapter l’offre de lieux d’accueil de jour pour répondre aux besoin, et permettre aussi un peu plus aux personnes sans-abri de respecter l’injonction à «rester chez soi»… c’est-à-dire être moins contraintes d’errer d’un lieu public à l’autre.

Projet :
Accueillir le samedi, après-midi en tous cas, voire également le matin, des personnes sans abri à l’intérieur de l’Église Saint-Laurent.
Ce projet est coordonné par le Point d’Appui (Diane Barraud) et le Service communautaire Présence et Solidarité Lausanne – Epalinges (Liliane Rudaz). Il est porté par le département Solidarités de l’Eglise catholique, les paroisses et lieux d’Eglise réformés lausannois et les lieux de diaconie lausannois.

Comment :
Un tel accueil s’appuie sur un trio: un ministre ou une personne qui a de l’expérience dans l’accueil des personnes en précarité et qui est le référent, accompagné-e de deux bénévoles, qui peuvent être expérimentés ou «nouveaux» dans ce genre de service.
Il s’agira pour l’équipe d’accueillir les personnes, leur proposer une place en veillant aux distances entre usagers ; servir thé, café, éventuellement un en-cas ; être disposé à discuter fraternellement avec les personnes accueillies qui le souhaitent.

Plus il y aura de volontaires, plus les permanences pourront être réparties ! Par exemple, si quatre ministres sont disponibles, chacun interviendrait une fois par mois.
Nous souhaitons qu’un appel puisse être fait dans chaque lieu d’Eglise pour trouver des volontaires pour ce projet.
Le planning sera coordonné par Liliane Rudaz.

Quand :
Dès le 1er décembre et jusqu’à la fin de l’hiver (fin mars).
Le samedi de 15h00 à 17h30 et éventuellement de 9h30 à 12h.

Normes sanitaires :
15 personnes au maximum pourraient être accueillies simultanément dans l’église, avec l’accord du médecin cantonal ;
Désinfection des mains obligatoire à l’entrée et masques dans les déplacements ;
Distance maintenue entre les personnes ;
Désinfection de chaque «place» au départ de la personne ;

Et le reste de la semaine ?
Point d’Appui, l’Espace de la Ville de Lausanne et la Pastorale de la rue proposent un accueil les autres jours de la semaine. Chaque matin et chaque après-midi (sauf dimanche matin) un
espace peut ainsi être proposé.

Personnes répondantes de cet accueil :
Diane Barraud, pasteure – Point d’Appui, diane.barraud@eerv.ch – 079 258 71 69

Liliane Rudaz, diacre – Présence et solidarité Lausanne-Epalinges, liliane.rudaz-kagi@eerv.ch  – 079 385 19 87